jeudi 13 novembre 2008

RESUME DES SYNOPSIS

Ce Blog a pour but de faire connaître des projets de Scénarios pour films à long métrage pouvant être des comédies musicales à des producteurs, mécènes, et autres organismes culturels Ces œuvres ne demandent qu'a voir le jour dans l'hexagone l'Europe et pourquoi pas dans d'autres horizons planétaires.
Nous disposons le cas échéant du matériel sonore textes et livrets sont tenus à disposition le cas échéant

Téléphone :
Privé: 0033(0)175517799
Bureau : 0033(0)299912569
Direct : 00497041816073



«Refuser en donnant des raisons, ce n’est pas refuser.»
[ Alain ] - Extrait de l’ Histoire de mes pensées



LE GRAND DEFI
Synopsis

Jérémie un jeune auteur-interprète parisien se prépare à partir aux sports d’hiver un 22 décembre. Dans les tracas de la circulation parisienne et après une traversée de Paris plutôt perturbée, il se trouve tout à coup projeté, comme par magie dans un univers inconnu au volant d’une voiture extra-silencieuse très confortable, sur une route jalonnée de beaux paysages. Il s’arrête dans un village exemplaire à l’environnement propre et irréprochable ou demeure le père Léon. Celui-ci est l’objet d’une attaque d’un virus informatique qui se matérialisera physiquement mais sera capturé avec Chipie sa complice une véritable sorcière et seront ramenés ligotés, dans l’atelier du père Léon qui travaille à la confection de jouets.
Grâce à Etincelle une belle femme aux pouvoirs étranges, Jérémie retournera sur la terre et fort de l’expérience de l’aventure qu’il vient de vivre et sur le conseil de celle-ci, se lance un Grand Défi : Sauver la planète bleue menacée de destruction par la négligence et la cupidité de certains hommes qui la gouverne.



<
L'homme absurde est celui qui ne change jamais. [Georges Clemenceau] >


NOUS IRONS FAIRE LE TOUR DU MONDE
Synopsis

La scène se passe dans la loge d'un théâtre, juste après le spectacle, on entend en voix «off» la fin de la chanson de Jérémie, un célèbre auteur-interprète «Je t’aime…vous !», puis des applaudissements nourris. Il entre dans sa loge, qui est le décor scénique, joyeux en fredonnant le thème de la chanson pendant que l'on entend les applaudissements redoubler d'intensité, scandés par des bravos de rappel.
Un homme rentre comme un fou dans la loge sans frapper. Sous le regard dubitatif de Jérémie, il fait l'éloge pour le moins excentrique et son admiration pour l'artiste et du spectacle qu'il vient de voir. Un imprésario déjanté et un jeune auteur ambitieux arriveront à une entente parfaite pour créer un show avec des artistes, chanteurs, comédiens qu'ils trouveront tout naturellement dans la salle au milieu du public. Des sketches désopilants mettent en présence, au fur et à mesure des «découvertes d'artistes» dans le public, d'«Etincelle» (la fée), de «Virus» (personnage clé de la comédie) et de «Chipie» sorcière et alliée de Virus. Ces «découvertes» seront auditionnées sur scène avec l'aide du pianiste qui se trouve également sur scène, qui leur fournira les partitions. Il manque cependant pour le final de cette comédie, un chœur d'enfant que le clown et l'imprésario trouveront comme par hasard dans le public venu assister au spectacle.
L'imprésario a une idée et elle est de taille : A partir de l’aventure fantastique qu’à vécu récemment Jérémie, créer un futur spectacle pour sensibiliser les habitants de la planète de l’urgence d’agir et la sauver d’une probable destruction provoquée par les émanations de CO2 responsable du réchauffement climatique.
L'idée enthousiasme Jérémie et le show prend forme. L'on assiste alors a une mini représentation, avec des extraits improvisés en direct sur scène de la future comédie musicale qui aura pour titre Le Grand Défi ( Pour que vivent les hommes)



<
Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l'opportunité dans chaque difficulté. [Winston Churchill]>

SAGA MASSILIA

Téléphone :
Privé: 0033(0)175517799
Bureau : 0033(0)299912569
Direct : 00497041816073


Synopsis

ARMAND LEMAISTRE marseillais jusqu'au bout des ongles n'a pas de chance avec la vie qui lui a laissé un goût amer. Ancien artiste de cirque malheureux, veuf de la belle Leatitia et propriétaire d'un cabanon "la rascasse qui chante".Il a transformé au fil des ans ce cabanon en lieu de rencontres de copains marseillais et d'autres amis Devenu lieu touristique incontournable de la ville de Marseille avec un fouillis d'objets hétéroclites afférents aux loisirs de la mer et de la pêche il attire par son site pittoresque toutes sortes de catégories sociales. il sera le théâtre d'un drame de l'environnement que provoquera, le jour de l'anniversaire de Massilia la fille d'Armand,deux personnalités admnistratives de la ville de Marseille: Une représentante du bureau de la B.I.T.U.R.E.et le commissaire Macao de la PJ de la ville qui vient enquêter sur le piratage informatique des positions stratégiques de la défense nationale française. La situation s'aggrave et la solution de tous les problèmes viendra de Woody un riche homme d'affaire américain qui a des idées absolument excentriques(transformer le vieux port en piscine à vague et remplacer Notre dame de la garde par la statue de la liberté)tombe amoureux de Malika une amie de Massilia et de Momo un pied Noir ami d'Armand qui propose de créer une comédie musicale sur le thème de Marseille pour sauver "la rascasse qui chante". Tous les amis issus du milieu favorisé et ceux du milieu aisé de la ville phocéenne sont enthousiasmés et des répétitions commencent qui donne lieu a des rencontres amoureuses entre différents participants et en particulier Charlie et Massilia anciens amis d'enfance. Tout ces truculents personnages de toutes nationalités à l'image de la ville cosmopolite et à l'humour typiquement Marseillais arrivent après maintes péripéties à créer "La"comédie musicale qui aura un succès phénoménal à Marseille.

LexisArte

dimanche 17 février 2008

SCHEMAS DIRECTEURS

LE GRAND DEFI

Nous sommes un 22 décembre à Paris dans le modeste appartement du 9ème arrondissement de Jérémie un auteur interprète de 33 ans qui s'apprête à partir aux sports d’hiver à la station de La Plagne en haute Savoie.8 heures du matin ! Il estprêt et dévale heureux et insouciant, quatre à quatre les escaliers de son immeuble son bagage sur le dos.
Arrivé dans la rue il se dirige vers sa voiture garée au coin de la rue quand… « Saperlipopette ! Nom de D… ! » il s'aperçoit qu'un des pneus de sa voiture est crevé !! Qu'à cela ne tienne c’est un petit détail sans importance, il répare en un tour de main charge sa voiture et démarre. Il faut se dépêcher car la route est longue etil y a beaucoup de circulation au départ de Paris.
Engagé dans la rue il ne voit pas arriver sur sa gauche un camion lui refusant la priorité. Le choc paraît inévitable mais ses reflexes sont bons, les véhicules stoppent, et le chauffeur du camion fou furieux insulte violemment Jérémie décontenancé. Plus de peur que de mal ! Il continue sa route.
Malgré l’heure matinale, la circulation devient dense et difficile. Arrivé au rond point de l'Etoile les voitures viennent dans tous les sens, et beaucoup de conducteurs s'énervent. C'est la pagaïe!!! L'air ambiant pollué par les échappements des automobiles agglutinés sur la place est presque irrespirable !
Arrivé tant bien que mal aux portes de Paris, il commence à souffler croyant être sorti d'affaire, quand tout à coup se dresse un feu rouge qu'il n'avait pas vu, et s'arrête trop tard... Une voiture de police remarque la manœuvre et un policier vient vers lui..... C’est le contrôle ! Tout ce passe plutôt bien car il est en règle, mais il récolte un PV dont il se serait bien passé et cela accentue son stress et son retard.
Une heure est déjà passé, un peu énervé par ce contretemps, il repart tout en allumant son auto radio. « Ça me calmera ! » pense t-il. Il entend alors la voix d’une personnalité médiatique très connue répondre à une interview sur les conséquences dramatiques du réchauffement de la planète, de la pollution atmosphérique, des méfaits des pesticides sur les aliments, et des plantes génétiquement modifiées etc… Bof ! Il décide d’écouter de la musique et entend à la radio (Je t’aime …vous) une chanson qu’il connaît bien et qu’il chante en même temps pour se détendre. C’est le calme avant la tempête, car tout de suite après une espèce de soupe diluée de musique sirupeuse dégueule des hauts parleurs. « C’est insipide et sans saveur» dit-il.
Agacé, il éteint la radio et ouvre la vitre de la porte latérale pour respirer un peu d’air… et la referme aussitôt car une énorme moto montée par une espèce d’Iroquois « enferraillé » tatoué et d’une mégère peinturlurée toute habillée de noir qui se faufile à travers les files de voitures lui flanque un coup de talon dans la portière et lui dit d’une voix rauque : « Hey ! Gare ton cul sinon je niqu’ ta race bouffon ! ». Il est un peu étourdi par tous ces évènements et arrive
bientôt à un feu tricolore en même temps qu’une petite voiture bleu turquoise conduite par une très belle femme qui lui sourit et lui fait un signe de la main, auquel il répond charmé…et à ce moment précis il est littéralement aveuglé par un éclair lumineux, projeté vraisemblablement par la réverbération d'un rayon soleil sur la vitre d'un immeuble. Ebloui, il se protège avec son avant-bras droit…
…Quand il retire son bras il se trouve engagé sur une belle route de campagne dans un lieu inconnu. Il neige, la campagne autour de lui est magnifique et sa voiture si bruyante d'habitude est tout à coup silencieuse. L'intérieur de son véhicule est ultra moderne et d'avant garde. Etonné et surpris il s'arrête dans ce qu'il croit être une station service pour demander son chemin et pour reprendre ses esprits.
L'employé du centre de repos pour les automobilistes et de contrôle des véhicules, l’accueille chaleureusement et un peu surpris par les questions de Jérémie, lui dit après vérifications de sa voiture, qu'il ne peut pas se tromper car sa voiture est dotée d’un « système de repérage solaire universel très performant » très fiable et que son autonomie de propulsion électromagnétique est illimité. Il lui donne des renseignements sur cette région qu’il n’a pas l’air de connaître et en particulier de ce village qu’il appelle le village du Père Léon un vieux monsieur très original muni d’une magnifique barbe blanche.
Croyant rêver, Jérémie continue sa route. Il découvre au volant de la voiture électronique silencieuse, des paysages d'une beauté rare. Une vallée entourée de montagnes enneigées, une rivière ondoyante bordée de saules pleureurs et sur le flanc d’un coteau un joli bois de hêtres et de chênes verts et tout au fond une forêt de pins et de sapins. Des animaux forestiers ne semblant pas du tout effrayés, batifolent en liberté dans les champs aux alentours. La route en bonne état bordée de petites haies, longe la voie ferrée. Les maisons disséminées ça et là au gré des formes et des reliefs, paraissent sortir d’un conte de Perrault de Grimm où d’Andersen. Tout semble serein et équilibré dans cet élément naturel et étonne de plus en plus Jérémie.
La neige qui commence à tomber à gros flocons ajoute un coté féérique à ce décor idyllique.
« Mais où suis-je donc ? » répète t-il sans arrêt tout en admirant le paysage. Dans ses pensées, il regarde machinalement dans son rétroviseur panoramique et aperçoit derrière lui une voiture bleu turquoise. Son cœur bondit dans la poitrine quand il s’aperçoit que la conductrice est la même jeune femme au volant de la même automobile qui l’a gentiment saluée à ce fameux feu tricolore à la sortie de Paris.
« Mais c’est elle je la reconnais » dit-il. Effectivement en le doublant elle klaxonne joyeusement et lui adresse à nouveau un grand signe de la main. Il ne peut s’empêcher de répondre avec la main et ressent pour cette belle et jeune femme une forte attirance et tombe sous le charme. C’est le coup de foudre ! Il essaye de la rattraper mais au détour d’un virage, elle disparait comme par enchantement.
Il arrive alors dans ce village inconnu et décide de s’y s’arrêter. Il trouve rapidement une place de stationnement et se dirige à pied vers le centre ville à la recherche d'un lieu d'information qu'il trouve d’ailleurs très facilement. La charmante hôtesse d'accueil l'informe fort aimablement du
lieu ou il se trouve et lui conseille si son temps le permet de visiter « ce village pittoresque » lui dit-elle...
Sa nature aventureuse l'incite à en savoir plus et il décide de se promener dans les rues. Son étonnement va grandissant au fur et à mesure qu'il découvre les maisons, les établissements publics, les lieux de cultes et autres bâtiments construits chacun dans une architecture différente dégageant une harmonie et une beauté sans égal et qui disposent sur leurs toits ou à proximité de plusieurs aménagements leurs permettant d'utiliser une énergie ressemblant à l'énergie solaire, et il constate avec surprise qu'aucun poteaux de bois, de métal ni de béton ne dégradent le paysage urbain. Aucunes lignes téléphoniques ou électriques n'embarrassent les rues propres, et bien entretenues. De petits véhicules de transport et des voitures de toutes marques, tous silencieux, circulent dans les rues. La signalisation et la publicité ne sont pas agressives. L'eau des nombreuses fontaines incite à se désaltérer et tout au long de sa promenade un parfum inconnu agréable embaume l'atmosphère. Pourtant les rues sont animées et vivantes. Des musiciens jouent sur les trottoirs, les habitants s'affairent à leurs occupations et il constate que les commerces sont florissants et les boutiques attrayantes avec des étals bien achalandés.
La vie est là bien présente. Une vie de tous les jours! La paix et la sérénité semblent régner dans cet univers de rêve… Cela va-t-il durer ?? se dit-il méfiant.
Un vieux monsieur assis sur un banc public le salue, et ils engagent tout naturellement la conversation. Il écoute avec attention ce conteur improvisé qui lui raconte l'histoire de « son village »avec des anecdotes juteuses et humoristiques.
Il lui fait part de sa satisfaction de vivre ici car les problèmes liés à l’environnement comme les eaux usées, les déchets domestiques, les énergies, le traitement de l’eau potable naturellement pure et de la vie sociale sont débattus et réglés rapidement en priorité par une concertation commune. Il fait l’éloge d’un système administratif sans faille basée sur le respect des individus et des intérêts communs, ou la corruption et l’enrichissement personnel n’existe pas.
Et il termine son discours par ces mots : « ...mais allez donc voir la demeure du Père Léon » et lui indique le chemin à prendre pour s'y rendre. Il n'en dira pas plus et laisse Jérémie pensif et curieux.
Il part donc à la recherche de ce lieu énigmatique... après maints et maints détours et d'étonnantes et curieuses aventures, il arrive enfin près d'un petit bois qu'entoure une maison pittoresque avec une architecture peu commune. Il sonne à la porte et quelques instants plus tard un homme tout vêtu de bleu turquoise de la tête aux pieds lui ouvre, et se présente à lui : « Je suis THOMAS le garde champêtre Entre! Entre! Bienvenue dans la demeure du Père Léon »
Un grand atelier constitué de bureaux curieusement aménagés et de grandes pièces où s'affairent des hommes et des femmes tous habillés de bleu turquoise, s’offre à sa vue. A l'étage il peut apercevoir de caisses des cartons et d'autres objets hétéroclites. A son arrivée une jolie secrétaire assise devant un ordinateur se lève et tout le personnel souriant s'avance et elle les présente chacun à leur tour :
« Je suis MARIE la secrétaire du Père LÉON, voici JOSEPH le jardinier, JULES et CESAR nos manutentionnaires, et MADELEINE la servante qui nous fait aussi la cuisine, tu peux, si tu le désire visiter notre atelier » lui dit-elle.
Pendant que Jérémie se hasarde à visiter les lieux, tout le monde reprend ses activités et tout à coup Marie qui travaille à la réception du courrier informatisé, pousse un grand cri : « L'ordinateur est en panne ! ».
Tout le monde sursaute. Jérémie qui a fait des études d'informatique se penche vers l'appareil pour voir ce qui se passe, l’examine et dit alors :
« Il y a un virus dans l'ordinateur !!! »
Tout le monde sursaute et en chœur et d'une seule voix :
« Qu’est-ce que ce que ça que c’est… Un virus ?»
Il comprend vite que ces gens ne savent pas ce qu'est un virus et qu'il est peut-être dans un monde où le mal n'existe pas.
Mais un méchant virus a détruit leur système informatique. C’est la consternation générale, et un début de panique s’installe dans l’atelier, car il ne s'agit pas d'un atelier comme les autres, il s'agit de l'atelier du Père Léon! « Si le système informatique ne fonctionne plus » lui dit Marie « Et sans les adresses des petits enfants, Père Léon ne peut pas distribuer leurs jouets et dans 2 jours c'est la nuit de LÉON ».
Jérémie ne comprend rien ! Et pour les imiter il demande alors « Qu'est-ce que ce que ça que c'est que la nuit de LÉON ? »
Marie lui explique alors : « C'est la seule nuit ou les petits enfants de leur belle planète turquoise reçoivent des cadeaux distribués par Père Léon.
(Mais !… Mais !…se dit-il en aparté car tout ça lui rappelle un événement que tout le monde connaît bien sur la terre mais curieusement à l'envers !!! « La nuit de LÉON, mais c’est la nuit de NOËL ! Bien sûr ! Mais chut ! Ne disons rien et voyons ce qu’il va se passer !)
Appelé en hâte Le Père Léon. accompagné de GROBEC son arrive et apprenant la nouvelle est furieux, puis peiné. Comment va-t-il faire ? Une seule personne peut sauver la situation. C’est ÉTINCELLE la fée !
« Elle seule est en mesure, dit le Père Léon « grâce à sa baguette magique d’éliminer le virus de l’ordinateur ».
Celle-ci appelée en secours arrive
A l’arrivée d’ÉTINCELLE Jérémie sent ses jambes se dérober sous lui et son cœur bondir dans sa poitrine : Il reconnaît en la personne d’Etincelle, la belle conductrice de la voiture bleu turquoise du feu rouge à Paris. C’est donc Étincelle que s’appelle l’élue de son cœur ?!! Hypnotisé, subjugué, il ne peut plus prononcer une parole…!
Malheureusement Étincelle ne peut rien faire pour Le Père Léon, car elle annonce à tous stupéfaits qu’on lui a volé sa baguette !!
CATASTROPHE !!!
Branle bas de combat !! Thomas le garde champêtre est officiellement mandaté pour enquêter sur ces méfaits abominables… Il faut retrouver la baguette magique !
Les évènements vont maintenant s'enchaîner les uns après les autres. Nous relatons les faits qui se déroulent inexorablement à l'insu de Jérémie qui comprend maintenant beaucoup de choses mais impuissant il ne peut que constater et intervient de temps à autres pour aider toute cette sympathique équipe.
Pendant ce temps là… CHIPIE la sorcière cachée dans les bois, rencontre VIRUS tous deux personnages fourbes et maléfiques ressemblant étrangement à l’Iroquois tatoué et la mégère sur leur moto à Paris, accoutré d’un drôle de costume. Il lui annonce qu’il est à l’origine du « Bug » de l’ordinateur et du vol de la baguette magique. Ennemie et jalouse depuis toujours du Père Léon, Chipie est ravie. Elle peut enfin se venger. Elle fait de Virus son associé. A tous les deux elle espère avoir enfin raison du Père Léon et de toute son équipe, qui se complaisent dans cette terre minable soi-disant turquoise
Cette conversation est entendue par hasard par Jules et César les deux compères manutentionnaires, comiques et drôles. Ils sont témoins de la conversation, mais ne disent rien. Jules est sourd comme un pot et cela amène des situations plutôt cocasses entre eux.
Chipie décide alors grâce à ses pouvoirs maléfiques, de se transformer en SIMON le facteur, et de se rendre compte par elle-même des dégâts causés par son associé Virus. Ainsi déguisée elle se rend chez le Père Léon et constate, à sa grande satisfaction, que tout son petit monde est désemparé. En s’en allant précipitamment de l’atelier, Simon (Chipie) est remarqué par Joseph le jardinier au moment ou il (Chipie/ Simon) retrouve son aspect de sorcière. Joseph un peu bêta annonce à tous qu’il a aperçu une bizarrerie, mais n’est pas pris au sérieux, sauf par Thomas qui se doute de quelque chose, et avec l’aide de Jules et César décide d’aller à la recherche de la sorcière…
Joseph est secrètement amoureux de Marie. Un peu naïf mais gentil, il lui offre souvent des fruits et des fleurs. Mais elle n’y prête pas attention.
Thomas accompagné des deux joyeux lurons Jules et César, retrouve Chipie et Virus dans la forêt. Il engage alors une bataille mémorable avec la sorcière qui n’hésite pas à se défendre âprement et user de ses pouvoirs maléfiques. Finalement après une lutte sans merci pleine de rebondissements humoristiques provoqués par Jules et César Thomas se rend maître de la situation et ramène les deux malfaisants chez le Père Léon. Chipie et Virus prisonniers et ligotés font la joie de tous…
Jérémie s’aperçoit alors avec stupéfaction que Virus et Chipie sont les 2 énergumènes racailles de la moto de Paris….
Mais il reste encore une énigme : Où est caché la baguette magique ?
Naturellement Virus ne veut pas divulguer la cachette ce qui provoque l’hilarité de Chipie et la colère du Père Léon. Finalement et à la satisfaction générale, c’est GROBEC le perroquet du Père Léon, qui trouve la baguette magique, et l’exhibe triomphalement dans son bec. Étincelle la bonne Fée appelée en hâte et sous le regard admiratif de Jérémie, use de ses pouvoirs magiques enfin retrouvés et transforme Chipie et Virus en LARIE et GODON. Ensuite elle transforme Joseph le jardinier en un beau jeune homme qui tombe évidemment dans les bras de Marie, et enfin elle lance un sort bénéfique à tout le village, ainsi que dans toute la planète entière. C’est la fête et tout le monde danse avec les 12 danseuses qui représentent les 12 mois de l’année, car Le Père Léon pourra désormais distribuer ses jouets à tous les petits enfants de leur planète turquoise
Étincelle alors se tourne vers Jérémie lui donne dans un éclair fulgurant un grand coup de baguette magique et lui dit : « Vas! Retourne chez toi et tu trouveras des gens pour t'aider à lutter contre ceux qui polluent ta belle planète bleue !!! Ebloui comme à Paris, il se protège avec son avant bras droit…et il entend un abominable concert de klaxons de voitures derrière lui.
Comme par enchantement il est de nouveau dans Paris, le feu est passé au vert et les automobilistes parisiens toujours pressés, s'impatientent comme d'habitude en proférant des jurons à son encontre. Il comprend très vite qu'il est revenu en enfer !!!
Il démarre en trombe avec sa vieille voiture à essence et sort de la ville précipitamment. Pendant tout le trajet, il ne cesse de penser à cette belle planète turquoise dans laquelle il s'était déjà habitué et se jura dès à présent de consacrer sa vie à combattre la stupidité, la médiocrité, l'ignorance, la bêtise et…l’indifférence pour remettre sur pied sa merveilleuse planète bleue malmenée et malade par la négligence et la cupidité de certains hommes qui la gouverne.
Arrivé à destination ou il a réservé sa chambre son étonnement va grandissant quand il voit se balancer l’enseigne à l’entrée de l’hôtel : « Chez le Père Léon » !!!
Il entre dans le grand hall et STUPÉFACTION !! Il failli tomber à la renverse :
Il aperçoit à droite par la porte entr'ouverte du bureau la belle Marie assise devant son ordinateur, près de l'ascenseur Jules et César portant des valises, Joseph en train d'arroser les plantes de l'hôtel, se tenant près de la porte Thomas l’agent de sécurité, Madeleine en train de nettoyer les vitres, Simon qui entre par la porte de service pour distribuer le courrier, et Larie et Godon attendant patiemment de récupérer leurs réservations devant Le Père Léon avec sa belle barbe blanche dans un beau costume rouge à la réception, aidé par oh ! merveilleuse surprise « sa » belle Étincelle. Enfin agrippé à son perchoir, Grobec criant à qui veut l'entendre « La baguette ! La baguette ! » Naturellement tout ce monde habillé différemment que sur la planète turquoise, ne le reconnaissent évidemment pas, sauf Étincelle qui lui lance un coup d’œil complice.
« Mais alors je n'ai pas rêvé !! » dit-il Et les paroles d’Étincelle résonnent dans sa tête : «Vas! Retourne chez toi et tu trouveras des gens pour t'aider à lutter contre ceux qui polluent ta belle planète bleue !!! »
Il sait maintenant qu’il va accomplir sa mission et réaliser Le Grand Défi qu’il s’est lancé : Sauver la magnifique planète bleue que l’on appelle terre pour que vivent les hommes.
Alors n’y tenant plus de joie, il lance d'une voix puissante à tout ce beau monde étonné qui sursaute et se retourne brusquement :
« Qu'est ce que ce que ça que c'est ?
Et sous les regards ahuris de tout le personnel présent, il se précipite vers l’accueil et va saluer le réceptionniste qu’il appelle Le Père Léon. Etonné celui-ci lui dit « Appelez moi tout simplement Léon, c’est mon nom ! ».
Léon lui apprend que demain c’est le jour de NOËL et que tout le monde se prépare pour la belle nuit de Noël. « Regardez le bel arbre que nous avons préparé pour nos chers clients ! » lui dit-il en lui montrant le magnifique arbre de noël qui trône au milieu du hall d’entrée de l’hôtel.
Alors Jérémie dans un élan de reconnaissance et comme pour lancer la mission qu'Étincelle lui à réservé, il va serrer la main de tout ce beau monde en leur disant :
« Joyeux Noël ! Joyeux Noël ! Mes amis ! A présent, nous avons beaucoup de choses à faire ensemble »
Et à Étincelle en particulier dont les yeux pétillent de malice : « Je vous aime…toi » lui dit-il à l’oreille « Je t’aime …vous » lui répondit-elle
L’avenir est à eux et le Grand défi que ce sont donnés Jérémie et Etincelle avec la complicité de toute l’équipe annonce une nouvelle ère…
(Note de l’auteur : Un deuxième épisode est prévu pour la suite des vastes évènements qui se préparent…pleins de rebondissements mêlant la réalité au fantastique)
Les Personnages
• JÉRÉMIE
• LE CHAUFFEUR du camion
• LE POLICIER parisien
• L’EMPLOYÉ du centre de contrôle et de repos
• L’HÔTESSE du village
• LE VIEUX MONSIEUR sur le banc
• ÉTINCELLE la fée
• LE PÈRE LÉON
• GROBEC le perroquet bavard (Nain dans une peluche)
• CHiPiE la femme à la moto et la sorcière
• ViRUS l’homme à la moto et le virus informatique
• JULES un manutentionnaire (Clown)
• CESAR l’autre compère sourd (Clown)
• THOMAS le garde champêtre (Moustache à la Dali, képi, roule les « R »)
• MARIE la secrétaire (Belle jeune fille moderne)
• JOSEPH le jardinier
• MADELEINE la servante et cuisinière (Bonne femme rigolote)
• LES ÉTOiLES (12 danseuses acrobatiques : les 12 mois de l’année)
• SIMON le facteur

Le Décor
Façade d’un appartement dans le 17ème arr. de Paris. D’où l’on aperçoit par les fenêtres les escaliers de chaque étage. Rue de Paris.
Décor représentant les divers monuments Parisiens avec rétro- projection de la circulation à Paris.
Paysage de la Planète turquoise rétroprojection de beaux paysages filmés. Place de village décor projeté de maisons et d’établissements (Mairie-Poste-établissements publics etc…Sans lignes électriques ni téléphoniques panneaux solaires et fontaines vivantes)
Pour l’atelier du Père Léon le décor sera dans la conception d’un manège tournant (de forme cylindrique, ovale, carré ou rectangulaire) en matériaux modernes avec un procédé mécanique pivotant divisé en 2 éléments représentant :
- A) L’atelier du PÈRE LÉON avec, au fond, un magasin dépôt de jouets, plein de cartons et jouets éparpillés de-ci de-là avec une mezzanine, un bureau de la secrétaire avec bien en évidence l’ordinateur et plusieurs tables agencés avec des chaises et des casiers. Le tout très pittoresque et original avec un mélange de modernité avant-gardiste et de rétro. A travers les baies vitrées on aperçoit le village avec la maison du Père Léon et son jardin, l’abri du jardinier, la maison du garde champêtre et au loin la forêt avec de grands arbres.
- B) La forêt avec un sous bois mystérieux d’où filtre le soleil et des plantes et arbres fantastiques avec une clairière d’où l’on aperçoit le village et l’atelier du Père Léon
Une voûte grise et triste pour Paris et une voûte étoilée pour le ciel de la planète turquoise

Les Chansons
1. JE T’AIME…VOUS
2. LE CIEL
3. JE SUiS LE PÈRE LÉON (Chantée par le Père Léon)
4. ÉTiNCELLE (chantée par Etincelle)
5. LE PERROQUET (chantée par le Père Léon)
6. LES VANDALES (Chantée par Virus et Chipie)
7. FORCES DU MAL (Chantée par le Père Léon)
8. ELLE (Chantée par Joseph)
9. VENGEANCE (Chantée par Virus, Chipie, Jules et César, Thomas)
10. C’EST NOËL (Chanté par tous au Final)
11. LES MAUDiTS (Chantée par Virus, Chipie et Le Père Léon)
12. SONNE CLOCHETTE (Chantée par Tous)
13. JE SUiS LARiE (Chantée par Larie-ex-Chipie)

Effets Spéciaux
• 1) ENTRÉE
« Descente du ciel des étoiles » 12 danseuses acrobatiques sur un filin. Effets de lumières spéciales entrée. Laser etc… »
• 2) ENTRÉE DU PÈRE LÉON:
« Descente du ciel sur un plateau du père noël assis sur son trône accompagné de 2 nains (le perroquet et le kangourou)» (lumières de noël)
• 3) ENTRÉE DE LA FÉE ÉTINCELLE :
« La fée étincelle descend du ciel sur un filin qui fait le tour de la piste avant d’arriver sur le sol» lumières aux couleurs féeriques »
• 4) LA SORCIÈRE SE TRANSFORME EN FACTEUR:
« Effets spéciaux de fumée opaque grondements-éclairs (Participation et aide d’un magicien)
 5) BAGARRE /BALLET CHORÉGRAPHIÉ :
« Effets spéciaux– éclairs - grondements de tonnerre dans un ballet bagarre entre Thomas, Virus, Chipie, Jules Et César (mise en scène chorégraphique d’acrobaties-clowneries, bagarres, chorégraphiées)
• 6) ENTRÉE DES ÉTOILES AVEC CLOCHES:
« Ballet des les étoiles descendant du ciel avec des cloches factices mimant une musique en frappant dessus »
• 7) MUSIQUES JOUÉES PAR LES 2 CLOWNS JULES ET CESAR:
« Les 2 clowns jouent sur des clochettes la musique de «sonne clochette» pendant que les étoiles miment
• 8) DISPARITION DE LA SORCIÈRE ET VIRUS :
« Effets spéciaux fumée opaque tonnerre éclairs (Participation et aide d’un magicien)
• 9) TRANSFORMATION DU JARDINIER EN BEAU JEUNE HOMME:
« Transformation du jardinier avec éclairs et tonnerre (Participation et aide d’un magicien)
• 10) DESCENTE D’UNE MAPPEMONDE LUMINEUSE DE 3 MÈTRES DE DIAMÈTRE (Éclairée de l’intérieur)

Musiciens, Choristes, Techniciens

• 7 MUSiCiENS (Synthétiseur- basse- guitare – trompettes – sax- trombone)
• 1 PERCUSSiONNiSTE-BATTEUR (Rythmes et bruitage avec ambiances sonores diverses)
• 6 CHORiSTES
• 1 RÉPÉTiTEUR

• 1 METTEUR EN SCÈNE
• 1 CONCEPTEUR EFFETS SPÉCiAUX
• 1 CHORÉGRAPHE
• 1 DÉCORATEUR
• 1 ACCESSOiRiSTE
• 1 INGÉNiEUR DU SON
• 1 ASSiSTANT SON
• 1 RÉGiSSEUR LUMiÈRES
• 1 ASSiSTANT LUMiÈRES
• 1 RÉGiSSEUR PLATEAU
• 1 COSTUMiÈRE

Les ballets

Ballet d’ouverture pendant la chanson LE CIEL - “LES ÉTOILES”
Pendant les dialogues chorégraphies - “LES ÉTOILES”
Pendant la chanson JE SUIS LE PÈRE LÉON - “LES ÉTOILES”
Ballet musical -“LES ÉTOILES”
Pendant la chanson VENGEANCE – (Tango humoristique chorégraphié)
Pendant la chanson C’EST NOËL - “LES ÉTOILES”
Pendant la chanson JE SUIS LARIE – “LES ÉTOILES”
Pendant la chanson SONNE CLOCHETTE - “LES ÉTOILES ”
Ballet FINAL - “LES ÉTOILES ”

jeudi 31 janvier 2008

Nous irons faire le tour du monde

NOUS IRONS FAIRE LE TOUR DU MONDE

La scène se passe dans la loge d'un théâtre, juste après le spectacle, on entend en voix «off» la fin de la chanson de Jérémie, un célèbre auteur-interprète «Je t’aime…vous !», puis des applaudissements nourris. Il entre dans sa loge, qui est le décor scénique, joyeux en fredonnant le thème de la chanson pendant que l'on entend les applaudissements redoubler d'intensité, scandés par des bravos de rappel.
Un homme rentre comme un fou dans la loge sans frapper. Sous le regard dubitatif de Jérémie, il fait l'éloge pour le moins excentrique et son admiration pour l'artiste et du spectacle qu'il vient de voir. Un imprésario déjanté et un jeune auteur ambitieux arriveront à une entente parfaite pour créer un show avec des artistes, chanteurs, comédiens qu'ils trouveront tout naturellement dans la salle au milieu du public. Des sketches désopilants mettent en présence, au fur et à mesure des «découvertes d'artistes» dans le public, d'«Etincelle» (la fée), de «Virus» (personnage clé de la comédie) et de «Chipie» sorcière et alliée de Virus. Ces «découvertes» seront auditionnées sur scène avec l'aide du pianiste qui se trouve également sur scène, qui leur fournira les partitions. Il manque cependant pour le final de cette comédie, un chœur d'enfant que le clown et l'imprésario trouveront comme par hasard dans le public venu assister au spectacle.
L'imprésario a une idée et elle est de taille : A partir de l’aventure fantastique qu’à vécu récemment Jérémie, créer un futur spectacle pour sensibiliser les habitants de la planète de l’urgence d’agir et la sauver d’une probable destruction provoquée par les émanations de CO2 responsable du réchauffement climatique.
L'idée enthousiasme Jérémie et le show prend forme. L'on assiste alors a une mini représentation, avec des extraits improvisés en direct sur scène de la future comédie musicale qui aura pour titre Le Grand Défi ( Pour que vivent les hommes)

samedi 26 janvier 2008

MASSALIA


SYNOPSiS




Il était 2600 fois…Ainsi pourrait commencer l’histoire de la ville magique de MASSALiA-MASSÍLÍA-MARSEÍLLE


Dans un quartier de Marseille du bord de mer près des calanques un décor, une enseigne : "LA RASCASSE Qui CHANTE", indiquant une paillote prolongée d’un espace abrité dans lequel sont entreposés un fouillis de matériel de pêche et d’objets hétéroclites inhérents aux métiers et aux loisirs de la mer ; Un mélange de capharnaüm et de caverne d’Ali-Baba.
De ce lieu on aperçoit la plage, les calanques, et au loin la statue de Notre Dame de la Garde, avec l'entrée du vieux port.
A l’origine c’était un “cabanon”, * construit, il y a plus de 40 ans, par CLAUDiUS LEMAÎSTRE patriarche de la famille LEMAÎSTRE, et sa femme ANDRÉA maintenant décédés. Ils étaient très attachés à l’histoire de "leur" ville ou ils sont nés : MARSEÍLLE. CLAUDiUS avait un surnom : NANN. (En référence à ce fameux roi ligures père de “GYPTÌS” la compagne de "PROTÌS" les fondateurs de “MASSÌLÌA” qui allait devenir le futur MARSEÌLLE) Leurs photos prônent au-dessus du bar en souvenir et leur nom bien en évidence…
ARMAND LEMAÎSTRE son fils, a pris la succession de ce cabanon qu'il a tranformé en bar-paillotte, lieu très convivial à l'image de son caractère typiquement marseillais. Inconsolable depuis la mort de sa femme LEATÍTÍA originaire de l’île de beauté, décédée prématurément il y a 15 ans, il survit tant bien que mal pour élever se deux enfants MASSiLiA et PROTiS. avec l'aide de sa soeur PAULiNE LEMAiSTRE.
ARMAND ancien artiste international d'un cirque réputé, a dû à la suite d'une mauvaise chute de trapèze volant, abandonner le métier. LEATiTiA sa femme était une très belle femme, d’une beauté latine comme on en trouve souvent autour des rivages la Méditerranée. MASSÌLÌA, leur fille a hérité de ce cadeau de la nature. Elle lui ressemble à tel point qu'ARMAND en est un peu “jobastre”* comme il aime à le dire très souvent avec son accent du midi.

MASSÌLÌA, depuis 4 ans termine ses études, commencées au conservatoire d’art dramatique de Marseille, dans une école de spectacle réputée à Paris. Demain elle aura 20 ans, et tout le monde l'attend avec impatience.
Toute sa famille et tous ses amis sont là pour l'accueillir. Y compris CHARLES ROUMANÌLLE surnommé CHARLÌE ancien camarade de classe du conservatoire de Marseille, son meilleur ami d'enfance. Ils étaient inséparables à l'époque. CHARLiE a un choc en la revoyant : Il a quitté une adolescente, et il retrouve une femme. Il y a 4 ans, la veille de son départ, ils s’étaient un petit peu disputés : Lui jaloux de la voir s'en aller, et elle lui reprochant ses mauvaises fréquentations. Depuis ils ne se sont plus revus.
Son arrivée très attendue déclenche la joie de tout le monde. Pressée de toute part, tous veulent lui parler, elle est très sollicitée.
Un peu plus tard dans l’après-midi, pendant les préparatifs de la fête d'anniversaire, une femme, tailleur strict, BCBG, lunettes et attaché-case accompagnée par le célèbre COMMÌSSAÌRE MÌN YANG dit MACAO d’origine asiatique, réputé pour ses exploits passés dans la lutte contre la pègre marseillaise, se présente A LA RASCASSE QUi CHANTE. Elle demande à parler au propriétaire des lieux, se présentant ainsi : “Mlle BARBARA BLONDOCHEAU représentant la B.I.T.U.R.E :
Brigade d'Investigations Territoriales Urbaines et Rurales auprès de l’ Environnement).
Elle annonce froidement à ARMAND qu’à la suite de récents événements dans une région méditerranéenne française, ses services procèdent à un contrôle systématique des habitations en bordure de mer. Après vérifications il s’avère qu’il est en infraction à la législation en cours, et que son établissement empiète au ¾ sur le domaine maritime. Il doit se mettre en conformité et toute la partie litigieuse, doit être démolie. On lui donne six mois de délai pour s’exécuter De plus MACAO présente un mandat d'arrêt à l'encontre de PROTiS le frère de MASSiLiA et fils d'ARMAND. Motif : Il est accusé d’avoir piraté le système informatique de la Défense Nationale Française et percé le secret des grandes manœuvres du 3èmemillénaire pour en faire un jeu vidéo ! C’est la consternation générale !
PROTÌS étudiant génial en informatique voulant se distraire en jouant avec sa “bécane” est très surpris de cette inculpation.
ARMAND est abasourdi par cet événement. MASSiLiA plaide en faveur de son frère auprès du commissaire. Rien n’y fait.
Dans le même temps CHARLiE est accusé de trafic illicite de toutes sortes (vidéos Matériel HI FI Ordinateurs auto radio etc…)
Tout ça est trop lourd à porter pour ARMAND. D’autant plus que depuis la mort de sa femme LEATÍTÍA, mal conseillé, il a accumulé des maladresses et fait de mauvais investissements. Il est à ce jour criblé de dettes et accablé par tout ce qui lui arrive.

WOODY, un américain, homme d’affaire, un peu excentrique et innovateur, représentant un important holding d’investisseurs qui fera une entrée très remarquée A LA RASCASSE QUi CHANTE entre en scène et propose de lui acheter ce lieu pittoresque.
C’est la catastrophe pour ARMAND. Il se voit contraint de se séparer du seul bien qu’il possède : Cette paillote remplit de si chers souvenirs ! Il ne peut s’y résoudre !
MOMO un pied noir volubile arrivé en 1959 à Marseille, meilleur ami d'ARMAND lui fait une proposition pour le sortir de ce pétrin. Pourquoi avec le talent certain de sa fille MASSiLiA, de ses amis et de sa qualité d'ancien artiste de cirque, il ne monterait pas un spectacle sur la bonne ville de Marseille. Les anecdotes ne manquent pas.! Les copains de CHARLÌE sont des garçons et des filles issus pour la plupart des quartiers défavorisés, alors que les amis de MASSÌLÌA sont issus de familles plutôt aisés. Qu’importe ! A contrario c’est un plus, car c’est l’occasion de prouver aux yeux du monde, que la cohabitation et l’intégration de communautés différentes, peuvent être positives. Subjugués, tous acceptent avec enthousiasme. Le spectacle aura un nom que lui donnera, PAULiNE Il s’intitulera «SAGA MASSÍLÍA». ARMAND n'est pas convaincu.
Et puis coup de théâtre : WOODY l'américain subjugué, enthousiamé par la ville de MARSEiLLE et en particulier par LA RASCASSE QUi CHANTE, tombe amoureux fou de MALiKA une jeune marocaine copine de CHARLiE et de MASSiLiA surnommée "Mains d'or" pour ses dons extraordinaires pour la couture. Exalté, il décide de l'épouser illico à LAS VEGAS et lui offre de monter sa maison de couture qui aura pour nom ORiENT EXPRESS
De plus ravi de pouvoir se rendre utile auprès de cette fourmilière sympathique, il décide de financer le spectacle SAGA MASiILiA à deux conditions : 1) Que MALiKA crée les costumes. 2) Que ce soit ARMAND qui prenne la direction de la mise en scène !
C’est alors que SEÌNA BAOULÉ une amie d'ARMAND entre en scène. C’est une de ces africaines volubiles et originales, pleine de vie et de bon sens, débordante de générosité et de franchise., qui sous des abords fantaisistes, cache une très grande bonté d’âme. Son aspect physique toute en rondeur, lui donne une bonhomie sympathique naturelle. Devant la situation, elle entre dans une agitation frénétique, EIle réunit les copains de CHARLÌE, les amis de MASSÌLÌA, et propose d’allier leurs talents, pour créer ce spectacle..
Elle secoue énergiquement ARMAND LEMAÎSTRE. lui confie la mise en scène du spectacle, ensuite distribue les rôles de chacun en fonction de leurs aptitudes,
A partir de ce moment là tout bascule et les événements se précipitent. Fou de joie d’avoir découvert l’amour, qu' il considère le devoir à LA RASCASSE QUi CHANTE, WOODY propose sérieusement de payer les dettes d'ARMAND. Celui-ci stupéfait accepte.
MLLE BLONDOCHEAU qui fréquente maintenant la paillote est intriguée de l’ambiance chaleureuse qui règne dans ce lieu pittoresque. Elle se pique au jeu, et assiste à plusieurs répétitions, et Patatras ! Elle tombe, elle aussi sous les flèches acérées et brûlantes de l’amour. C’est ARMAND l’heureux élu. Du coup elle se métamorphose, quitte son aspect revêche et acerbe. Une idylle s’installe.
Bonne affaire encore une fois pour ARMAND. Car Mlle BLONDOCHEAU transformée par l'envie de devenir une artiste règle à sa manières les affaires litigieuses de la paillote.
Pendant ce temps et parallèlement à cette situation, MACAO, surpris et étonné lui aussi par ce petit monde actif et passionné se lie d’amitié amoureuse avec PAULÌNE la sœur d'ARMAND obtiendra après une enquête personnelle et par amitié pour la famille LEMAiSTRE l'innocence de CHARLiE, et l'indulgence pour PROTiS.
Pendant les répétitions, des évènements s’enchaînent des intrigues amoureuses se nouent, et des drames se jouent dans des situations propres à l'esprit marseillais.
Tant bien que mal, le spectacle réussit une performance musicale et chorégraphique. Il sera plébiscité par tous les professionnels. Le public marseillais est enthousiasmé. Une comédie musicale sur leur ville ! Du jamais vu ! Par la suite on apprend que «SAGA MASSÍLÍA» sera adaptée par une société de production internationale pour en faire une série télévisée.
Le jour de la première, à la fin du spectacle le rideau s’ouvre sur le nouveau Marseille du 3ème millénaire .
«MASSALIA-MASSÍLÍA-MARSEILLE» .Ville intemporelle vogue vers l’avenir, “chaudron” ou mijote les recettes du bonheur.

C’est l’espoir d’un monde meilleur!!


jeudi 10 janvier 2008

C'EST VIVRE QUE JE VEUX





Cliquer sur ce lien pour écouter des extraits de chansons